Choose color scheme

Traditions

  • Browning Blog : L'éloge de la billebaude

    Petit éloge de la billebaude

    Parmi les nombreuses pratiques qui constituent l’univers cynégétique, il en est une qui, à nos yeux, dégage un parfum de vraie liberté et – n’ayons pas peur des mots – de rare authenticité. Reprise sans vergogne (mais avec un peu d’amnésie sur son origine) par maints photographes animaliers modernes, cette pratique, qui inspira à Henri Vincenot le titre de son célèbre ouvrage éponyme, présente l’avantage de plonger celui qui s’y livre dans une belle incertitude, exigeant de lui qu’il accepte d’être, à bien des égards, le jouet d’un certain hasard.

  • Browning blog : quelques mots sur l'épagneul breton

    Quelques mots sur l’épagneul breton

    Célèbre cynégète des Alpes du XIXe siècle, Alpinus (Henry-Frédéric Faige-Blanc, de son vrai nom) avait coutume de dire que le chien est la « meilleure moitié de l’homme ». Difficile de ne pas souscrire à ce propos, surtout lorsque l’on chasse ! Aussi a-t-on choisi de parler aujourd’hui de l’une des races les plus courantes et communes sous nos latitudes, afin de poursuivre l’évocation de nos chers auxiliaires à quatre pattes au sein de ce blog, à savoir : l’épagneul breton.

  • Browning Blog : recette sandwich au chevreuil

    Recette : le meilleur sandwich au chevreuil au monde

    Comme la plupart d’entre vous, je suis un chasseur actif avec une passion dévorante pour la préparation de la viande. À mes yeux, il n’y a rien de pire qu’un morceau de chevreuil, de pigeon ou de gibier en général gâché dans une poêle à frire ou desséché dans un four.

  • Browning blog - Viande de gibier pour les fêtes

    Les conseils de Catherine : La viande de gibier, un marché à (re)conquérir auprès des consommateurs

    Le gibier n’est pas une viande comme les autres. Très présente sur les étals en ce mois de décembre, il est difficile pour un non chasseur de pouvoir en déguster tout au long de l’année (bien entendu, je ne parle pas ici des foyers composés d’un ou plusieurs nemrods, où, à l’inverse, elle est quasiment un plat du jour, fraîche en saison, congelée ou transformée le reste du temps !).

  • Browning Blog - Le gibier, une viande saine

    Les conseils de Catherine : le gibier, une viande saine !

    Le gibier s’invite sur nos tables à Noël, et c’est alors l’occasion de déguster une viande saine, de grande qualité nutritionnelle, riche en protéines et pauvre en matières grasses. Vous manquez de fer ? Dévorez un cuissot de sanglier ou un rôti de biche et vous ferez en plus le plein de potassium et phosphore. Idéal en plein hiver pour requinquer le corps et l’esprit !

  • Blog Browning : Fusil ou carabine

    Fusil ou carabine, telle est la question…

    À l’âge de 4 ans, mon père m’a emmené chasser pour la toute première fois. Il s’agit d’ailleurs du premier souvenir que j’ai de nous deux ; j’imagine que le lien s’est créé ce jour-là. Plus tard, lorsque j’ai eu 7 ans, j’ai appuyé sur la détente de son calibre 12 pour la première fois. Tout ce dont je me souviens ensuite, c’est le bleu du ciel (puisque le recul m’avait précipité au sol). Je venais de tomber amoureux du tir au fusil.

  • Browning Blog : un dimanche à la chasse

    Un dimanche à la chasse

    Alors que certains militants peu favorables – sinon carrément hostiles – à la pratique de notre passion commune réclament, depuis bien longtemps, l’interdiction de la chasse le dimanche, la Fédération nationale des chasseurs et les Fédérations départementales ont pris l’exact contre-pied de cette revendication en instituant, il y a quelques années, le fameux rendez-vous appelé tout simplement… « Un dimanche à la chasse ». De quoi s’agit-il ?

  • Blog Browning : Permis de chasser national français, diminution prix

    Qui va à la chasse… paie sa place !

    Quelques mots sur la baisse annoncée du prix du permis de chasser national français…

  • Browning blog : Expressions françaises de chasse

    Quelques expressions françaises héritées du monde de la chasse (partie 2)

    Nous l’avons déjà évoqué dans le cadre de ce blog, la langue française et l’usage courant ont très largement hérité du vocabulaire propre à la cynégétique. Nous vous proposons aujourd’hui de poursuivre notre exploration de ce phénomène (lequel pourrait, soit dit en passant, être étudié à l’école !) à travers trois nouveaux exemples fort significatifs…

  • Browning Blog : Vive la bredouille!

    Vive la bredouille !

    Ah, la bredouille ! Tous les chasseurs la connaissent, et la redoutent un peu ! Elle a la plupart du temps le goût aigre de la déconvenue et d’une certaine amertume ; elle met parfois de fort mauvais poil celui qui la subit ; elle peut même nous rendre tout bonnement insupportables aux yeux de notre entourage…

    Et pourtant, que serait la chasse sans elle, et quel type de plaisir pourrions-nous retirer d’une battue, d’une nuit de gabion, d’une approche, si la menace du buisson creux disparaissait définitivement ?

    La hantise de rentrer bredouille

    Cette espèce de paradoxe irréductible, nul chasseur ne l’ignore. L’oiseau que nous attendons, le lièvre que nous cherchons ou le sanglier sur lequel nous avons découplé, nous espérons tous qu’il finira par se présenter devant notre arme, pour qu’il nous soit loisible de le tirer – à la loyale s’entend.

    Cependant, tout le sel de notre passion est concentré dans la possibilité que l’événement n’ait pas lieu, que les efforts que nous avons fournis, les ruses dont avons usé et les techniques auxquelles nous croyons se révèlent inefficaces et vains.

    La chasse, une école de la patience

    On a souvent dit que la chasse est une haute école de patience, et cela est vrai ; mais elle est aussi une école au sein de laquelle on apprend à dompter la possibilité de l’échec, sans jamais, et c’est heureux, y parvenir tout à fait.

    Car ce qu’il y a assurément de plus beau et de plus profond dans la cynégétique, c’est précisément le fait que, malgré les bredouilles, et peut-être même grâce à elles, le désir de retourner au marais ou au bois ne tarit pas. Il y a là une part d’instinct sublimé qui nous rend véritablement vivants et, en quelque sorte, invulnérables à la lassitude.

    Personnellement, je n’ai jamais pu comprendre qu’il existe des chasseurs blasés : cela me semble parfaitement contradictoire, et c’est sans doute le rôle de la bredouille que de nous préserver de cet état d’esprit qui nous exclut de facto de la sphère des belles émotions. D’autant qu’à la chasse, on « voit » toujours quelque chose en réalité : il suffit pour cela d’ouvrir les yeux et les oreilles…

    L’illustration par un exemple

    Imaginons – ce qui ne sera pas très difficile, puisque nombre de nos lecteurs ont connu situations semblables. Je suis au pied d’un énorme chêne, au beau milieu d’une forêt. Les feuilles sont tombées pour la plupart ; une brume persistante a enveloppé le lieu ; je sais que le vent d’est des derniers jours a porté jusque dans nos contrées quantité de pigeons ramiers. Tout cela est d’excellent augure pour le tir au posé que j’espère réaliser, emmitouflé dans ma veste de chasse, mains gantées et cagoule vissée sur la tête…

    Premières minutes : des oiseaux filent à la cime des arbres, pressés, puis d’autres, et d’autres encore. Je ne doute pas que, parmi eux, certains finissent par prendre leur quartier à portée de mon fusil.

    Les minutes passent, une heure, deux ; voici la nuit qui s’avance, je n’ai pas épaulé une seule fois, mes chances s’amenuisent, mais j’y crois encore. J’entends autour de moi des sifflements et autres claquements d’ailes ; j’aperçois les ombres de ces oiseaux un brin « moqueurs » ; quelques-uns se sont posés plus loin, trop loin ; impossible de les approcher… On connait la musique : le pigeon n’est pas celui qu’on pense. Au final, la chance ne m’aura pas souri ; voilà qu’il faut à présent plier les gaules, et rentrer.

    Un état d’esprit plus fort

    Déception, oui, parce que j’y croyais. Tout se présentait si bien… Mais le mystère, le fameux mystère c’est que, demain, après-demain, dans un an, dix ans, malgré tout, toujours, j’y croirai encore. Et quand le moment sera venu de faire un joli tableau, un jour où d’ailleurs les conditions ne seront peut-être pas du tout favorables, je me souviendrai des bredouilles, des innombrables buissons creux, des attentes insatisfaites et des efforts infructueux qui auront donné tout leur sens à ces instants de réussite-là.

    Ce modeste exemple de bredouille au posé du pigeon vaut, naturellement, pour toutes les pratiques cynégétiques. Il montre simplement que l’essence de la chasse, c’est le renouvellement permanent de l’espoir par le désir – ce qui n’est pas rien. Alors, vive la bredouille !

     

    Et vous, quelle est votre meilleur souvenir de bredouille?

  • Comment saigner et préparer une carcasse

    Il existe bien des façons de saigner la carcasse d’un animal, en fonction de son utilisation et de l’objectif fixé. Certaines techniques sont meilleures que d’autres, mais le résultat est toujours le même. Nous savons bien que la qualité de la viande est tributaire du délai entre l’abattage et la saignée de l’animal tout autant que du placement du projectile ou que de la propreté et de la netteté de l’éviscération.

  • Browning blog : Les mots qui décrivent le sanglier au fil des années

    Les mots qui désignent le sanglier au fil des années

    D’abord, précisons qu’un sanglier n’est pas un « cochon » ! On entend souvent les chasseurs appeler ainsi cet animal sauvage. C’est sans doute par facilité ou par habitude. J’ai d’ailleurs, souvenir d’avoir essuyé l’amical mais ferme reproche d’un veneur confirmé en présence duquel j’avais malencontreusement prononcé le mot « cochon » pour désigner un vieux solitaire que ses chiens avaient forcé. Sa réaction avait été direct : « Monsieur, chez nous, les cochons sont dans les fermes ; on ne les chasse pas ! »

  • Browning blog : Expressions françaises de chasse

    Quelques expressions françaises héritées du monde de la chasse (partie 1)

    Reflet de leur histoire concrète, la langue est la véritable mémoire des hommes. Elle garde trace de leurs usages, de leurs traditions, et enregistre, sans qu’on s’en aperçoive toujours, l’évolution de leur rapport aux êtres et à la nature. A cet égard, l’inscription du vocabulaire de la chasse dans la langue française – et singulièrement celui de la chasse à courre – témoigne de la profondeur d’un tel phénomène. Pour le dire simplement, chacun d’entre nous parle chasse, tous les jours – ou presque !

  • Browning Blog : Nouvelle campagne Browning

    Nouvelle campagne Browning : l’émotion et la nature au premier plan

    Voilà des décennies que Browning fait partie des marques préférées des chasseurs et des tireurs sportifs. Il y a un an, nous nous sommes interrogés quant aux valeurs fondamentales qu’anime notre marque. Trois notions fortes sont ressorties de notre analyse. Elles décrivent parfaitement l’ADN de la marque à la tête de cerf: la nature vue au travers du chasseur, l’hédonisme et la transmission d’une passion qui est la nôtre.

  • Poème : Un matin de décembre

    Un matin de décembre nous étions postés.

    Au-dessus de zéro deux degrés maintenaient

    Une chaleur factice, à l’orée des bosquets.

    Les geais, merles et grives s’étaient éclipsés

  • Blog browning - Recette : Brochettes de faisan au satay

    Recette: brochettes de faisan au satay

    Ma première « ladies’ driven shoot day » vient de commencer. Après une journée fantastique sur le terrain avec sept autres adorables chasseresses, nous nous sommes retrouvés avec un ensemble de 91 proies prélevées. Nous avons chacune pris un couple ou deux et je savais déjà comment j’allais les cuisiner! J’allais en faire des brochettes de faisan au satay – un de mes plats préférés!

  • Browning Blog : Qu’est-ce qui rend les fusils superposés Browning si solides ?

    Qu’est-ce qui rend les fusils superposés Browning si solides ?

    J’ai souvent l’occasion d’aller travailler sur les différentes foires cynégétiques d’Europe. En France ou en Allemagne en passant par la Suède ou l’Angleterre, une phrase revient sans cesse. « Bonjour, je chasse avec un B25 acheté dans les années 1960 et je voulais savoir… ». Comment expliquer que les armes Browning se distinguent des autres par leur extraordinaire longévité ? Éléments de réponse.

  • browning-blog-expression-chasse-1

    Quelques expressions provenant du monde de la chasse

    La chasse est constituée d’une infinité de savoirs, de pratiques et de techniques élaborés depuis la nuit des temps. Le vocabulaire qui lui appartient, et qui a très souvent essaimé jusque dans la langue courante, ne pouvait pas ne pas faire l’objet de toute notre attention au sein de ce blog. Voici quelques exemples, parmi bien d’autres : n’hésitez pas à nous faire partager ceux qui vous tiennent à cœur en commentaire !

  • blog-browning-top-10-excuse-aller-a-la-chasse

    Top 10 des excuses pour aller à la chasse

    Durant chaque entre-saison de chasse, c’est la même chose. Vous démontez, nettoyez et remontez vos armes jusqu’à six fois par jour. Vous stockez tellement de munitions que vous devez condamner certaines pièces de votre maison. La nuit, vous alternez rêves cynégétiques et érotiques. Vos dimanches ponctués de repas de famille et de siestes devant L’inspecteur Derrick sont aussi joyeux qu’un congrès de médecins légistes.

  • browning-blog-furetage

    Le furetage, une technique de chasse ancestrale

    Pas bien grand (30 à 60 cm de long), pas bien lourd (400g à 2kg), cet auxiliaire du chasseur sait pourtant se rendre redoutable lorsqu’il s’agit de déloger les rongeurs – et particulièrement les lapins – de leur terrier. Gros dormeur, surtout quand il est rassasié, le furet compte depuis plusieurs décennies parmi les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) ; son allure et son comportement

  • browning-blog-fauconnerie

    La fauconnerie, ou comment chasser à l’aide d’un rapace !

    Vraisemblablement apparu sur les hauts plateaux D’Asie centrale il y a 4000 ans, l’art de la fauconnerie (ou de la chasse au vol) consiste à capturer un gibier naturel dans son environnement au moyen d’un rapace affaité (c’est-à-dire dressé) à cette fin.

  • Browning blog - Fox-Terrier chien de chasse

    Le fox-terrier, un chien de caractère

    Selon toute vraisemblance, Milou, le célèbre compagnon de Tintin, en était un… Impossible, en effet, de ne pas songer à ce personnage qui fut sans doute le meilleur ambassadeur d’un chien attachant jusque dans ses apparents « défauts » – le plus immédiatement perceptible étant, sans conteste, son caractère… bien trempé ! Car si Hergé – eu égard aux standards établis par la Société Centrale Canine – a pris certaines libertés dans le dessin et surtout la couleur de la robe de Milou,

  • La chasse : une activité qui booste l’économie - Browning Blog

    La chasse : une activité qui booste l’économie

    Les anti-chasses sont souvent hermétiques aux arguments que les chasseurs avancent. La régulation ? Ils n’y croient pas ou ne veulent pas y croire. L’aide apportée aux agriculteurs et aux éleveurs ? Une connivence rurale inadmissible. Soit, certaines personnes sont insensibles à la raison. Mais un autre argument, chiffré celui-là, permet de souligner une fois de plus le caractère indispensable de l’activité cynégétique : son poids économique.

  • Interdire la chasse ? C’est condamner la biodiversité !

    Alors que les campagnes se vident et que les villes rongent peu à peu champs et forêts, les appels à interdire la chasse se font de plus en plus virulents. Au nom de quoi ? Du bien-être animal. Pourtant, un exemple démontre à quel point la chasse est indispensable à la biodiversité.

  • Le Saint-Hubert, un prodigieux chien de chasse

    Taillé pour le courre, aussi habile au travail du limier qu’à la recherche au sang, le Saint-Hubert fait, aujourd’hui encore, honneur au saint patron des chasseurs.

  • Chasse, une histoire de famille

    La chasse, une histoire de famille !

    La chasse est une tradition ancestrale ! Depuis que l’Homme se balade sur deux pattes, il chasse pour survivre. C’est toujours le cas, dès qu’un enfant tient sur ses deux jambes, on se réjouit du jour où il nous suivra lors de nos journées de chasse en famille.

  • Au coeur de l’Afrique : Chasse et préservation

    Je suis peut-être partial, mais j’ai grandi dans le monde des sports de tir et j’en ai apprécié toutes ses valeurs, en particulier celles de la chasse, c’est pourquoi je me suis engagé à tout mettre en oeuvre pour assurer une gestion durable non seulement de notre faune environnante, mais également de celle située dans des terres plus éloignées. Il est temps de découvrir ce qu’est la préservation de la chasse dans les plaines d’Afrique.

  • Quelques réflexions sur la chasse et l’éthique du chasseur

    Qu’est-ce que la chasse ? Avant tout, une sublimation de l’instinct sans équivalent au sein des sociétés humaines… et qui dit « humaine » dit aussi « éthique ». Mais en quoi est-ce que ça consiste et quels sont les tenants et aboutissants ?

  • La Collection John M. Browning

    Une légende renaît ! Aujourd’hui, nous sommes fiers d’annoncer que le célèbre Browning Custom Shop, berceau du mythique B25, change de nom pour devenir la John M. Browning Collection.

  • Gwenda : graveuse aux doigts de fée

    Nous sommes vendredi matin et nous hâtons le pas. Gwenda Lieben, graveuse pour le compte de la John M. Browning Collection, nous a donné rendez-vous dans l’atelier, niché au cœur de la FN Herstal.

  • Un chasseur senior

    Chasser la vieillesse : toute une passion

    Il est communément admis que nous n’allons pas en rajeunissant, mais comment vieillir sereinement avec une passion si forte et la préserver en bonne et due forme ? Quand commence-t-elle ? S’arrête-t-elle un jour ? Voici quelques réflexions…

  • Trophées de Lars Schepler - Mamima Jakt - Suède

    Les trophées de chasse : historique, catégorisation, cotation…

    Avant que d’être, et ce depuis plusieurs années, un objet de décoration très prisé de nos intérieurs « design » (je parle ici de ces trophées en kit composés de carton, bois, fer… certes stylisés, mais oh combien aseptisés !), le trophée de chasse (du latin tropaeum, « action de mettre en déroute ») renvoie d’abord à la dépouille ou aux armes d’un ennemi vaincu que l’on plaçait jadis sur un tronc d’arbre élagué.

  • les appeaux

    Tour d’horizon des appeaux

    Nul ne l’ignore : la chasse est une partie de cache-cache où l’homme, à l’image de l’animal, met en œuvre toutes sortes de ruses pour parvenir à ses fins.. Parmi celles-ci, l’utilisation de l’appeau tient une place primordiale au moins depuis l’Antiquité, sinon la préhistoire.  Focus.

  • expressions de chasseurs

    Quelques expressions de chasseurs bien de chez nous…

    Le jargon des chasseurs n’a peut-être pas de secret pour vous, mais saviez-vous que certaines expressions courantes proviennent en fait du monde de la chasse ? En voici une petite sélection, triée sur le volet.

  • La chasse au grand gibier : ici la chasse au chamois en Autriche

    La chasse: une passion, différentes pratiques

    La chasse étant aussi vieille que le monde, il est donc normal qu’elle soit aussi diversifiée. En effet, on ne chasse pas dans les forêts sibériennes de la même façon que dans la jungle amazonienne ou dans les montagnes péruviennes. En Europe, la chasse s’est largement codifiée. Tour d’horizon des différentes pratiques.

  • Chien de chasse sautant dans l'eau

    Le choix du chien de chasse

     Un chasseur sachant chasser avec son chien est-il un bon chasseur ? Sans doute. A condition qu’ils fassent la paire sur le terrain ! Pour obtenir un duo gagnant, trouvons la catégorie qui vous correspond le mieux : chiens d’arrêt, courants, leveurs, de terrier ou de sang ?

  • Illustration de l'impact économique de la chasse en France

    L’économie de la chasse en France: un chiffre d’affaire de 3,6 milliards par an!

    Initiée par la Fédération Nationale des Chasseurs et conduite par le BIPE (Cabinet de Conseil en analyse stratégique et prospective économique), cette très éclairante étude examine l’impact – souvent méconnu ou sous-estimé – de l’activité cynégétique sur notre économie.

  • Tir sur un panneau STOP aux idées reçues

    Chasse: stop aux idées reçues!

    Chasseurs : vos proches, amis, collègues, voisins, etc., s’interrogent sur le bien-fondé de votre passion, ou peinent à comprendre celle-ci ? Certains d’entre eux, peut-être, la qualifient de barbare ou la juge d’un autre temps ?

  • Hors-série du Chasseur Français à propos du duo gagnant Browning et FN

    Hors-série: Un voyage captivant à travers les siècles et les traditions armurières

    Le dernier hors-série de la revue Le Chasseur français propose aux lecteurs de voyager à travers neuf villes européennes, dont Liège, qui se sont construites et développées autour de l’industrie armurière.