Croac, croac, croac ! Une forme noire se détache dans la grisaille du matin. Elle tourne au-dessus des appelants que vous avez disposé à quelques mètres de votre cachette. Soudain, vous vous levez, épaulez votre Maxus et tirez une Winchester Special Corneilles. Elle tombe. Vous avez le sourire, le fermier aussi. Le tir des corneilles et des corbeaux freux est de plus en plus prisé des chasseurs. Nous vous expliquons pourquoi.

Pour aider les agriculteurs

C’est la plus évidente. Une compagnie de corvidés n’aura aucun mal à raser plusieurs dizaines d’hectares de jeunes pousses, peu après les semis. Les dégâts corvidés n’étant pas facturés aux chasseurs, il y a fort à parier que l’agriculteur arborera un grand sourire quand il vous verra arriver avec appelants et filet de camouflage.

Pour protéger le petit gibier

 L’époque dorée du petit gibier semble révolue. Si on ne peut raisonnablement pas en imputer la responsabilité aux corvidés, il est évident que ne pas réguler ces derniers aura des conséquences non-négligeables sur les populations de petit gibier. L’adage dit que sur une saison, un couple de corneilles dévore au mois un levreau ou un lapereau ainsi qu’une couvée complète d’un gibier à plumes. Vous l’avez compris, si vous voulez favoriser le petit gibier, planter des haies et prélever des renards ne suffira pas.

Une chasse grisante

Les corvidés font partie des animaux les plus intelligents de la création. Les exemples sont légion. On sait par exemple que les corvidés peuvent façonner des outils. Une étude publiée en 2015 a montré des corvidés pliant une brindille volontaire afin d’ensuite aller sonder des petits espaces où elles pensaient trouver des insectes. Le défi est donc de taille ! Il vous faudra être aussi rusé que votre belle-mère qui a encore réussi à s’inviter à votre table dimanche prochain.

Une chasse bon marché

Une veste à 200€, un carabine à 1500€, une lunette à 1200€, une action à 600€ : la chasse est une passion coûteuse. La régulation de corvidés a l’avantage d’être (presque) gratuite. Les seuls investissements que vous devez vous procurer sont, en plus d’un fusil, une tenue camo, un filet de camouflage et surtout… du temps !