Tout dépend de votre expérience et de votre talent naturel pour le tir. Si vous n’avez jamais tiré aux clays auparavant, je vous conseille d’aller d’abord vous entraîner au stand de tir le plus proche, où on vous prêtera peut-être un fusil pour votre coup d’essai et où un instructeur pourra éventuellement vous guider.

Il pourra vous remonter le moral en cas de « zéro pointé » et vous donner de précieux conseils afin de mieux comprendre le principe du tir aux clays et vous aider à obtenir des résultats. Avec l’objectif du 25/25 en ligne de mire. Si vous avez du talent, il le verra tout de suite.

Les bases

Au départ, l’équipement est léger : une veste, un casque pour protéger vos oreilles et des lunettes, le tout facile à trouver dans le catalogue Browning.

Le plus important

Ouvrez les yeux ! Ce conseil est immuable et d’autant plus judicieux pour le ball-trap. En d’autres mots, gardez les deux yeux ouverts : l’œil dominant suit la cible, en alignement avec la bande ; et l’autre visualise la cible, projette la trajectoire et offre une vision tridimensionnelle. Éduquez ou rééduquez votre regard pour une vision plus complète !

Les disciplines

Le ball-trap, ou aussi appelé tir aux pigeons d’argile, comprend plusieurs disciplines. Les principales catégories sont le Trap olympique, le Skeet olympique, le Compak et le Sporting.

Trap olympique

Les cibles sont lancées à grande vitesse (100-120 km/h), à une distance de 15 m du tireur. Celui-ci voit la trajectoire au complet et dispose de deux essais pour atteindre sa cible.

Source : shootclay.co.uk

Skeet olympique

Il y a deux cabanes équipées de dispositifs appelés « trappes » et qui lancent les cibles, une à chaque coin d’un demi-cercle qui, compte tenu de la configuration, ressemble à la moitié inférieure d’un cadran. La cabane haute, appelée « Pull », se trouve à 9 h, et la cabane basse, appelée « Mark », se trouve à 3 h. Les positions de tir se trouvent à 3, 4, 5, 6 ,7, 8 et 9 h, plus une plateforme au centre du cadran. Le tir se fait aussi bien sur des simples que sur des doublés, avec, à chaque fois, une seule cartouche par cible.

Source : passionballtrap.fr/

Pour le Trap, le tireur ne connaît pas la trajectoire du pigeon (gauche, droite ou centrale) et débute fusil à l’épaule. Tandis que pour le Skeet, le tireur connaît la trajectoire (qui est constante), mais pas le délai de lancer qui peut varier entre 0 et 3 secondes. Le tireur ne peut épauler avant le lancer du pigeon.

Compak et Parcours de chasse

Simulation de chasse. Ces deux disciplines se démarquent par le type de clays tirés en simples ou en doublés, simultanément ou non, dont la couleur et la taille peuvent varier, et qui imitent le vol ou la fuite d’une proie traditionnelle.

Parcours de chasse (sporting) – source : ffbt.asso.fr
Compak sporting – source : englishsportingclays.co.uk

L’équipement

Testez d’abord plusieurs fusils

Si vous avez l’occasion de louer un fusil ou d’en emprunter un au club de tir, n’hésitez pas. Cela vous aidera à trouver la discipline qui vous convient le mieux et vous guidera dans votre achat. Si nécessaire, et c’est presque toujours le cas, faites-vous assister pour ajuster la crosse en fonction de votre taille et de votre morphologie. Essayez plusieurs fois le double tir, le tir à vide, le tir à l’arrêt, et essayez de toujours atteindre la cible d’argile au même endroit.

Les munitions

Ensuite, dirigez-vous vers la plateforme et suivez les conseils de l’instructeur. Si vous êtes seul, utilisez la cartouche AA Tracker de Winchester : sa bourre noire ou orange (selon les conditions de visibilité) vous permet de suivre la trajectoire du tir, et donc de corriger facilement le tir au besoin.

Les fusils

Un fusil avec canons superposés est sans aucun doute l’arme la mieux adaptée au tir aux pigeons d’argile.

Pour le Trap olympique et le Skeet olympique

À chaque discipline correspondent différentes caractéristiques en termes de crosse réglable, de longueur de canon, de chokes et de poids total. Pour le Trap, on préfère un fusil avec un canon de 740-760-810 mm et des chokes fins, puisque la cible est lancée à une distance de minimum 32-35 m. Pour le Skeet, on préfère un fusil avec canon de 670-710 mm et des chokes à étranglement minimal, voire pas de choke du tout, puisque la cible est lancée à une distance de 8 à 20 m du tireur.

Pour le Compak et le parcours de chasse

L’arme ressemble plus à une arme de chasse, mais plusieurs écoles de pensée s’affrontent à ce sujet.

La « star » du Trap, c’est le modèle B725 Pro de Browning, disponible en plusieurs versions avec des canons de 760 et 810 mm, 8 chokes interchangeables, crosse et hausse ajustable. Il offre une stabilité optimale et un haut degré de personnalisation, y compris en matière d’équilibrage. Le modèle B725 est également disponible en version Sporter, avec 3 longueurs de canons et 5 chokes interchangeables.

Deux fusils Browning champions du monde FITASC

Deux fusils à canons superposés de Browning sont particulièrement bien adaptés au Compak et au Sporting. Les modèles B725 Sporter Black Edition (avec Amy Easeman) et l’Ultra XS Pro Adjustable (avec Sam Green) ont remporté le Championnat du monde du Fitasc 2019, dans ces deux catégories. Ce sont les deux meilleures options.

Et vous, c’est quoi votre arme favorite pour le ball-trap et votre discipline de prédilection ?