Alors que certains militants peu favorables – sinon carrément hostiles – à la pratique de notre passion commune réclament, depuis bien longtemps, l’interdiction de la chasse le dimanche, la Fédération nationale des chasseurs et les Fédérations départementales ont pris l’exact contre-pied de cette revendication en instituant, il y a quelques années, le fameux rendez-vous appelé tout simplement… « Un dimanche à la chasse ». De quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce qu’Un Dimanche à la chasse

En 2015, nous nous étions fait l’écho, sur ce blog, de cette belle initiative qui fut d’abord mise en œuvre en 2012 par la Fédération du Doubs. L’idée était alors – et est toujours – d’inviter tous les non-chasseurs qui le désirent à participer à une journée de chasse afin de découvrir ce qu’elle est, concrètement, et de tordre le cou aux nombreuses idées reçues qui environnent sa pratique.

Ainsi le ‘‘profane’’ pouvait-il, sur simple inscription et gratuitement, suivre une battue au grand gibier, vivre une passée aux canards, contempler le travail des chiens d’arrêt, etc.

Un véritable succès

Naturellement, devant le succès rencontré par cette première édition, d’autres Fédérations se sont, à juste raison, emparées de l’idée dès 2013, à telle enseigne que, l’an dernier, on dénombrait une quarantaine de Fédérations participantes, qui ont ouvert la porte de leurs sociétés de chasse aux personnes intéressées.

Un découverte du monde de la chasse

Au-delà de l’expérience humaine singulière que représente cette journée pour les non-chasseurs, l’intention est de montrer au grand public que l’univers cynégétique n’a rien d’un bloc monolithique, qu’il est ouvert à tous ceux qui veulent bien se donner la peine d’aller à sa rencontre, qu’il est extrêmement varié et que ceux qui y évoluent sont le plus souvent issus de milieux très divers…

En outre, ce « Dimanche à la chasse » recèle également une vocation de type « informatif » : en effet, où pourrait-on mieux observer que sur le terrain les efforts fournis par les chasseurs quant à la sécurité, quant aux travaux d’aménagement réalisés pour maintenir une belle qualité écosystémique, ou quant à la conservation de la biodiversité par la gestion raisonnée des espèces ?

Il faut en parler autour de vous

Voilà pourquoi il semble nécessaire et constructif de relayer autant qu’il se peut cette initiative, qui est, en elle-même, une véritable défense et illustration des valeurs portées par la chasse, comme le sont d’ailleurs les multiples interventions pédagogiques des chasseurs en milieux scolaires qui ont lieu, tout au long de l’année, dans toute la France. De fait, pour 2018, le fameux « Dimanche » est fixé au 21 octobre : alors, n’hésitons pas à diffuser cette information le plus largement possible !

Quel est votre avis ?

Vous avez vous-même accueilli des non-chasseurs dans ce cadre ? Ou, non-chasseur, peut-être avez-vous participé à l’une des éditions précédentes ? Nous serions en tout état de cause heureux de prendre connaissance de vos impressions et commentaires…