Si vous aimez la chasse et que vous êtes actif sur les réseaux sociaux, vous connaissez forcément l’ambassadrice Browning Johanna Clermont. Cette jolie jeune femme de 19 ans, à la tête d’une page Facebook comptant plus de 60 000 fans, est la sensation du moment. Nous l’avons interviewé pour votre plus grand plaisir.

 

Adrien Koutny : Bonjour Johanna, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?
Johanna Clermont : Bien sûr. Je m’appelle Johanna Clermont, j’ai 19 ans, je viens de Perpignan. Je suis en deuxième année de droit et j’aimerais devenir magistrat. Mais on verra ce que le futur me réserve ! J’ai une page Facebook de plus de 60 000 fans, totalement dédiée à ma grande passion, la chasse.

 

A.K : Malgré une percée récente des femmes, la chasse reste une passion essentiellement masculine. D’où te vient cet amour pour la chasse ?
Johanna : Personne ne chasse dans ma famille. Mes proches sont même plutôt contre. Mais un jour, un ami de ma famille m’a proposé de l’accompagner à la chasse. Je suis très curieuse de nature, j’ai donc accepté. J’ai tout de suite été séduite ! J’ai été à la chasse accompagnée pendant toute une saison. Cela me plaisait. Mais bon, maintenant je suis contente d’avoir une arme entre les mains, une Browning qui plus est !

 

A.K. Justement, que représente Browning pour toi ?
Johanna : Je ne dis pas ça parce que je représente la marque, mais comme beaucoup de chasseurs, Browning est ma marque préférée. Autant au niveau de la fiabilité, de la précision que de l’esthétique. C’est pourquoi quand Browning m’a proposé de les représenter, je n’ai pas hésité. J’ai déjà chassé avec une arme de la concurrence, une carabine allemande. Aujourd’hui, elle tombe en ruine ! Tandis que ma BAR, la première arme que j’ai eue à mon nom, est toujours fonctionnelle. C’est ça la différence.

 

A.K. Qu’aimerais-tu que Browning développe ?
Johanna : Sans hésitation, une gamme dédiée aux femmes ! D’autant plus que cette gamme existe déjà aux États-Unis. J’adore les vêtements Browning, ils sont au top. Mais malheureusement, bien souvent, ils sont trop grands pour moi. Beaucoup de femmes me contactent pour demander si une telle gamme est à l’étude.

 

A.K. Ta page Facebook a plus de 60 000 likes. Comment l’expliques-tu ?
Johanna : Pour être honnête, je ne comprends pas vraiment. Mon copain dit que c’est parce que je passe énormément de temps à y travailler ! Je me rends compte qu’il y a de plus en plus de pages dédiées à la chasse, notamment les pages tenues par des jeunes filles. Je ne sais pas vraiment si c’est un changement de fond, une révolution de la chasse, mais ça vaudrait la peine de creuser.

 

A.K. Te rends-tu compte de l’impact qu’a ta page ? Penses-tu représenter le renouveau de la chasse, jeune et féminine ?
Johanna : Je ne m’en rends pas compte. Rien ne change pour moi, si ce n’est que mes amis de chasse essaient d’avoir des trucs gratuits ! Je ne pense pas que je représente un renouveau de la chasse. Les chasseresses existent depuis toujours. Les réseaux sociaux leur donnent juste plus de visibilité.

 

A.K. Malheureusement, ta page attire aussi quelques commentaires négatifs. Comment réagis-tu quand des internautes mettent en doute le fait que tu pratiques réellement la chasse ?
Johanna : Au début, je leur répondais. Maintenant j’essaie de les ignorer. Certaines personnes pensent qu’être une jeune fille coquette est incompatible avec la chasse. Je ne sais pas si c’est de la bêtise ou de la jalousie. Mais ça ne me touche plus.

 

A.K. Pour finir, quelle est ton arme préférée ?
Johanna : Browning m’a envoyé une Maral l’an passé. Et franchement, j’ai été bluffée. J’aime beaucoup la sécurité apportée par l’armeur manuel. Elle est simple, rapide et efficace. Et surtout pas trop lourde, ça compte pour une fille !

 

Cliquez ici pour voir Johanna comme vous ne l’avez jamais vue !